Skip to content. | Skip to navigation

STEF-TFE
 
Home > Notre Groupe > Actualités > Veolia et STEF innovent ensemble pour valoriser les coproduits de la mer.
Document Actions

Veolia et STEF innovent ensemble pour valoriser les coproduits de la mer.

 

Veolia et STEF innovent ensemble pour valoriser les coproduits de la mer.

Published : 27-04-2017

Veolia et STEF s’associent pour créer Recyfish, une nouvelle solution de valorisation des coproduits de la mer respectueuse de l’environnement.

C’est au salon Seafood Expo 2017, le 25 avril à Bruxelles, que Joël Gentil, directeur Veolia Méditerranée pour l’activité Recyclage et Valorisation des Déchets, et Michel Fons, directeur des activités Seafood de STEF ont signé leur convention de partenariat. Une solution unique en France qui illustre le principe de la reverse logistics au service de l’environnement.

Né d’une rencontre entre deux entreprises partageant les mêmes préoccupations environnementales, ce partenariat contribue à augmenter le taux de valorisation des sous-produits de poissons dans la région Méditerranée tout en optimisant les trajets grâce au principe de reverse logistics.

Veolia a conçu une solution locale de valorisation des déchets de poissons jusqu’à présent traités en déchets industriels non valorisables qui s’appuie sur l’activité transport de produits de la mer de STEF.  Le principe : Veolia met des caisses palettes vides à disposition des équipes STEF. Lorsque celles-ci livrent les poissons frais à leurs destinataires, elles repartent avec les caisses palettes remplies de coproduits de la mer. Les flux retour sont donc dédiés aux coproduits de la mer.

Après avoir été centralisés sur le site de STEF à Plan d’Orgon (13), ces sous-produits de poissons sont ensuite traités et transformés en engrais par Veolia, dans son usine de Sète (Hérault). Le partenariat avec STEF permet d’éviter de mettre de nouveaux véhicules sur la route et d’optimiser les retours de tournées de livraison de STEF, tout en respectant la réglementation concernant le conditionnement et la traçabilité des sous-produits animaux de catégorie 3. Ce dispositif a été lancé, pour la première fois en France, en région Méditerranée début février 2017. Ce sont 500 tonnes de coproduits qui seront ainsi traitées en 2017, avec pour objectif à horizon 2019 de valoriser 2 500 tonnes de coproduits de la mer par an.


Joël Gentil, directeur Méditerranée pour l’activité Recyclage et Valorisation des Déchets Veolia France, explique : « Veolia possède en propre une usine capable de valoriser ces coproduits. Nous proposons donc à tous les grossistes, poissonniers ou grandes surfaces qui souhaiteraient diminuer le coût de traitement de leurs déchets, tout en préservant l’environnement, d’adopter la solution Recyfish.».

« Cette nouvelle solution de valorisation des coproduits de la mer dans une logique de reverse logistics conçue par VEOLIA a immédiatement retenu notre attention. La mise en place de cette démarche commune a un double intérêt : environnemental et économique. Elle va permettre de structurer les retours de nos véhicules et d’enrichir nos offres de services en confortant notre engagement de développement durable, » ajoute Michel Fons, directeur des activités Seafood de STEF.

Communiqué de presse >>