Aller au contenu principal

Réduire le gaspillage alimentaire grâce à une supply chain optimisée

Le saviez-vous ?

World food day
Les denrées alimentaires sont principalement gaspillées avant l'achat par le consommateur. A l'occasion de la Journée Mondiale de l'Alimentation, retour sur le rôle que peuvent jouer le transport et la logistique dans la réduction de ce phénomène aux différentes étapes de la supply chain.
Infographie gaspillage alimentaire

L’Europe, mobilisée contre le gaspillage alimentaire

A l’échelle mondiale, 1/3 de la production agroalimentaire est perdue chaque année. Même en Europe, le gaspillage représente encore 88 millions de tonnes, soit 1/5e des denrées alimentaires produites. Un gâchis qui entraîne également une déperdition en ressources naturelles (terres cultivables, eau) et d'inutiles émissions de gaz à effet de serre.

C’est ce qui a poussé l’UE a décider d’un plan d'action visant à réduire de moitié le gaspillage alimentaire par habitant d'ici à 2030 au niveau de la distribution et de la consommation.

En France, le gaspillage alimentaire représente 10 millions de tonnes par an. Depuis 2016, dans l’Hexagone, la « loi Garot » contraint chaque supermarché de plus de 400 m² à céder ses invendus alimentaires à une association, au lieu de les jeter. Une loi pionnière dans le monde qui a déjà été déclinée en Italie, au Pérou et en Finlande. En 2018, la France a franchi une nouvelle étape et étendu cette loi à la restauration collective et à l’industrie agroalimentaire.

Infographie gaspillage alimentaire

Le transport et le stockage comme sources d’optimisation

Le maintien d’une chaîne du froid optimale, capable de préserver les qualités nutritives, gustatives et sanitaires des produits, est un levier fort d’optimisation. Les conditions d’hygiène, la qualité de la manutention et le choix des emballages sont autant de conditions de préservation des produits.

Selon une étude du Boston Consulting Group, moderniser les infrastructures de la supply chain dans les pays en voie de développement « permettrait de réduire le gaspillage de 150 milliards de dollars par an ». La digitalisation de la supply chain contribuerait également à « réduire le gaspillage de 120 milliards de dollars par an ».

Infographie gaspillage alimentaire

Dans les pays disposant d’une supply chain efficace, une gestion optimisée des flux permet la réduction des gaspillages. La méthode des « flux tirés », soit une production « à la commande », fait disparaître les stocks : moins de gâchis, donc moins de frais de stockage. Mais en contrepartie, les délais de livraison sont allongés et les problèmes éventuels de production impactent directement la capacité à satisfaire la demande. Plus souple, la logistique en « flux tendus » est basée sur une production régulière « juste à temps » pour satisfaire le marché.

Une gestion des stocks performante est également un élément clé pour réduire les pertes alimentaires. L’expérience de l’industriel, avec le support de son logisticien, permet de disposer de prévisions de ventes optimales. Les logiciels de gestion des stocks (WMS) et des flux (TMS) sont en ce sens des atouts précieux. Ils permettent de gérer avec précision les données de stocks, de lots, d’emplacements, de dates ainsi que de flotte, de chargement, de livraison… 

La reverse logistics, ou logistique inversée, est une autre piste pour réduire le gaspillage. Ainsi, en 2017, avec Véolia, le Groupe STEF a mis en place un dispositif de valorisation des coproduits de la mer, transformés en engrais.

Plateforme logistique STEF

STEF, au cœur de la consommation alimentaire depuis 100 ans

Au cœur des flux alimentaires depuis 1920, nous avons vu les pratiques de consommation et le secteur se transformer. La pénurie a laissé place à l’abondance, le rationnement aux Trente Glorieuses puis à la généralisation des supermarchés et hypermarchés. Accessible et abondante, l’alimentation aurait-elle perdu de sa valeur aux yeux du consommateur ?  

Chez STEF, votre alimentation restera toujours précieuse à nos yeux. Et de fait : préserver les qualités des produits que nous transportons (gustatives, visuelles, sanitaires), est au cœur de notre métier comme de notre quotidien. Réduire toute déperdition sur la chaîne logistique compte parmi nos priorités. Nous accompagnons nos clients dans leur démarche de réduction du gaspillage par l’identification des produits à DLC proches, la mise en relation avec des associations, la gestion des flux de dons… 

Notre maillage et notre implication dans la vie des territoires nous permettent de collaborer avec les associations comme les Banques alimentaires ou encore les Restos du Cœur, dont nous soutenons l’action depuis plus de 10 ans. Grâce au support logistique que nous apportons aux collectes des Restos, plus de 3 500 tonnes de denrées ont pu être acheminées jusqu’aux antennes puis distribuées cette année. 

Vous cherchez à optimiser votre supply chain alimentaire ?

Contactez-nous

Ce site utilise des cookies à des fins de mesure d’audience et afin d’améliorer votre expérience.

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici.