Aller au contenu principal

Résultats annuels 2020

Finance

Résultats annuels 2019
• Bonne résistance avec un résultat opérationnel en repli limité à 28,2%
• Poursuite de la construction du réseau européen

Le Conseil d’administration du Groupe STEF, leader européen des services de transport et de logistique sous température contrôlée pour les produits alimentaires, s’est réuni le 11 mars et a arrêté les comptes de l’exercice 2020. 

Stanislas Lemor, Président-directeur général de STEF a déclaré : 

« 2020 aura été une année hors norme marquée par la crise sanitaire et ses conséquences économiques. Nos résultats attestent de la solidité des fondamentaux du Groupe au regard de la situation.

Je souhaite saluer, au nom du Conseil d’administration, nos collaborateurs qui, en France et à l’international ainsi que dans tous les métiers, se sont mobilisés, ont su s’adapter et faire face pour assurer l’approvisionnement des consommateurs. En concertation avec nos clients, nous avons réussi à adapter notre dispositif opérationnel afin d’atténuer les impacts de cette pandémie sur nos coûts de production.

L’année nous aura permis de renforcer nos positions dans trois pays d’Europe de l’Ouest et du Sud et d’offrir désormais à nos clients une meilleure couverture vers l’Allemagne, l’Europe Centrale et l’Europe du Nord. Elle nous a également amené à accélérer notre transformation, notamment dans les nouvelles technologies, en liaison avec les attentes de nos clients.

Ces éléments permettront au Groupe de renforcer sa capacité à apporter à ses clients des solutions innovantes et adaptées aux nouveaux enjeux de la supply chain post-Covid ». 

Evolution des résultats (en M€)

Résultats annuels (en M€)

2019

2020

Variation

Chiffre d’affaires

3 441,0

3 145,0

(8,6%)

EBIT

162,9

116,9

(28,2%)

Résultat financier

(8,7)

(7,5)

-

Résultat avant impôts

154,1

109,4

(29,0%)

Résultat net, part du groupe

100,3

72,8

(27,5%)

    

Résultats opérationnels (en M€)

2019

2020

 

STEF France

127,5

113,6

 

STEF International

39,2

29,5

 

Maritime

(6,2)

(26,3)

 

Autres activités

2,3

0,2

 

EBIT

162,9

116,9

 

Les résultats annuels du Groupe ont été impactés par la crise sanitaire. Le résultat opérationnel s’est contracté de 28%, avec un taux de marge* en baisse de 1,3 point par rapport à 2019. L’endettement reste relativement stable avec un gearing à 111%, malgré les acquisitions et les investissements significatifs réalisés au cours de la période, pour un montant global de 247M€. 

*EBIT sur CA hors ventes pour compte de tiers

Informations par zones géographiques et activités

STEF France

  • Les fortes baisses de volumes enregistrées au 1er semestre ont entrainé une diminution de 5% du chiffre d’affaires. Le résultat opérationnel a été directement impacté, le Groupe ayant maintenu ses structures d’exploitation pour répondre aux besoins de ses clients, ce qui a engendré d’importants surcoûts de production.
  •  Au-delà des secteurs de la restauration hors domicile et des produits de la mer lourdement affectés par la crise, les activités de transport en réseau ont été également touchées en raison de la désorganisation des flux, de la fermeture de certains secteurs et des confinements successifs.   
  •  Le surgelé a bien résisté, notamment sur les activités d’entreposage. 
  • Le retail a bénéficié du report de consommation des circuits de restauration mais le coût d’adaptation des moyens pour faire face à la forte croissance des volumes, notamment sur le segment du e-commerce a fortement obéré la rentabilité de cette branche. 
  • Les activités de tempéré et sec alimentaire ont plutôt bien résisté, tant en termes de chiffre d’affaires que de résultat opérationnel, malgré des périodes de fêtes sous contraintes sanitaires.

STEF International 

Le résultat opérationnel reste stable, hors charges exceptionnelles.

  • En Italie, où les fondamentaux restent solides, le Groupe a fait le choix de transférer son activité de transport et logistique des produits de la mer à un partenaire spécialisé.
  • L’Espagne a connu une bonne résistance, portée par un nouveau contrat d’un client de la GMS et le Portugal a poursuivi sa dynamique commerciale malgré la perte d’un important client.
  • La Suisse a enregistré une bonne année grâce à l’amélioration des performances commerciales, à un meilleur remplissage des entrepôts et à un succès significatif dans le e-commerce.
  • Le Groupe a acquis les activités de Nagel-group en Italie, en Belgique et aux Pays-Bas en fin d’année, ouvrant de nouvelles perspectives pour les années à venir. 

Maritime 

  • La Méridionale a fait face à une situation économique fortement déséquilibrée tout au long de l’année, son périmètre d’activité s’étant trouvé réduit à la desserte des ports départementaux de Propriano et de Porto Vecchio alors que ses charges fixes sont restées inchangées. Cette situation a encore été amplifiée par les restrictions de circulation des passagers liées à la crise sanitaire.
  • La compagnie a néanmoins mis à profit cette période pour rechercher des solutions alternatives et a lancé, en fin d’année, une nouvelle ligne maritime entre Marseille et Tanger (Maroc). 

Perspectives 2021

Le Groupe a fait preuve d’une capacité d’adaptation et d’une résilience qui lui ont permis de franchir l’année sans obérer ses capacités de développement et d’investissement. Il dispose ainsi des moyens nécessaires pour rebondir dès que les conditions seront réunies et maintient ses objectifs de recrutement pour 2021.

L’intégration des activités récemment acquises, la bonne dynamique commerciale ainsi que la récente attribution d’une délégation de service public pour les activités maritimes devraient participer à l’amélioration de ses performances.

Aussi, le Conseil d’administration a décidé de proposer au vote de l’Assemblée Générale du 29 avril 2021 le versement d’un dividende de 2,5 € par action, en complément de l’acompte de 1,5 € versé en 2020. 
Enfin, le Groupe a décidé de poursuivre et d’accélérer en 2021 ses actions en faveur d’une empreinte environnementale vertueuse avec une ambitieuse feuille de route.
 

 

Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis après finalisation des procédures requises pour les besoins de la publication du rapport financier annuel.